Bonhommes de neige, expo de toutous et de la couleur, beaucoup de couleurs.

01 novembre – Femmes sauvages

Pas trop inspirée ou motivée ce soir.
J’ai le carnet en main et de belles couleurs (des gros Stabilo Woody 3in1 couleurs pastels).


Je cherche l’inspiration … ou un sujet.
Puis j’agrippe un livre qui traîne (Femmes qui courent avec les loups, de Clarissa Pinkola Estés)


Pour m’éloigner de l’oeuvre originale, je dessine ce que je vois en négatif, les espaces autour du sujet, sans trop planifier.

Au final, ça ne marche pas vraiment (les proportions), mais on s’en fout !
C’est plus joli (ou différent) que juste de la couleur sans but.

J’aime beaucoup travailler en négatif. Ça vient court-circuiter ce que je connais et ça oblige à vraiment dessiner selon ce que je vois et pas selon ce que mon cerveau a assimilé de « c’est comme ça qu’on dessine ça ».
C’est d’ailleurs l’un des 3 défis de l’exercice créatif « Explorer l’observation » (si vous avez envie d’essayer).

Drôle d’ironie qu’un livre qui parle de femmes libres et sauvages a comme couverture une peinture de Pablo Picasso, un artiste connu pour ses oeuvres, mais aussi pour sa misogynie et sa façon horrible et tyrannique de traiter les femmes de sa vie. (Ceci dit, je n’ai pas lu le livre, donc il y a peut-être un lien. Ou cette facette de Picasso était probablement moins connu au moment de l’édition, qui date de plus de 20 ans)

02 novembre – Mouettes

Une heure et 20 minutes de lousse, entre 2 rendez-vous, à Chandler.
Je m’achète un sandwish et je vais le manger à la marina, en quête d’un sujet intéressant à dessiner.
Je vois une gang de mouette, qui relaxent sur la plage.
Je me dis que je vais aller les dessiner, après mon lunch.
Avant de sortir de l’auto, je décide de dessiner le paysage, avant d’aller dehors.

Je fais d’abord un fond, avec des bâtonnet-de-peinture-tempera (stick paint) vert pâle pour la verdure et ocre-brun pour la plage.
C’est horriblement laid. Zut. J’aurais dû prendre autre chose comme outil.
Je continue. Je rajoute des touches de beige, aux feutres-pinceaux. Puis un peu de foin, avec un jaune-or un peu verdâtre.
C’est déjà mieux, ça me rassure un peu.
Puis dès que je sors le crayon mono noir (un genre de crayon de plomb foncé), la magie de mets à opérer.

Une heure plus tard, j’émerge.
Avec finalement un dessin que j’adore.

Oups.
Temps écoulé, je reviendrai marcher à la plage dessiner des mouettes plus tard.
En attendant, j’ai des miniatures du groupe.

Matériel utilisé :
– Stick paint (bâtonnet-peinture-tempera) vert pâle et brun-jaune-ocre
– Feutres pinceaux beige et jaune-or
– Craie Neocolor II de caran d’aches rouge
– Crayon mono noir

02 novembre – Poule

Cadre visuel-décoratif, dans mon agenda, pour regrouper les tâches à faire au poulailler, avant mon départ en résidence de création.

Procrastination : Dessiner autour des tâches à faire, plutôt que faire les tâches elles-mêmes :P

03 novembre – Expo de toutous

Mes enfants ont disposés les toutous, le long du mur, pour avoir un public, quand ils dansent.
C’était trop mimi, j’ai pas pu résister.

Matériel utilisé :
– Feutres-pinceaux (bleu pâle, brun et orange)
– Craies NeoColor de Caran d’aches (Jaune, rouge, ocre, gris pâle et bleu foncé)

Au début, je pensais ne pas me limiter, dans le nombre de couleurs. Mais une fois les 2 premiers toutous dessinés, j’ai essayé de m’organiser avec les couleurs que j’avais déjà utilisé. C’était un bon défi, mais je trouve que ça rends le dessin plus intéressant et j’ai appris toutes sortes de choses sur les mélanges de couleurs et comment se débrouiller en palette réduite :)

Ces toutous représentaient le tiers de la quantité qui étaient assis, au bord du mur.
J’avais l’intention de faire les 2 autres parties les 2 jours suivants, mais je pense que ça tellement été longs faire cette partie-là, que c’est la raison de pourquoi je me suis découragée le lendemain soir.
(et les enfants ont ensuite rammassés les toutous, oups !)

04 novembre – bonhommes de neige

Aujourd’hui, c’était le lancement Gaspésien chez Nath et Compagnie, à Percé, de notre nouveau livre « Le Cumulus Machinus« , écrit par Ugo Monticone, aux éditions la courte échelle.
Un bel événement :D


Pour les dédicaces, comme c’est une action qui me génère plus de douleurs aux mains, j’ai choisi seulement des feutres-pinceaux. Avec la mine molle, c’est plus difficile de peser trop fort et d’avoir mal plusieurs jours ensuite :P

Le livre a été illustré en palette de couleurs réduites, pour s’ajuster à la collection.
J’ai repris les mêmes couleurs, mais en feutres pinceaux et WOAAHHH.

Ça faisait vraiment joli et j’ai quasiment regretté de pas avoir fait tout le livre comme ça ahha

Donc pas de dessin du jour en tant que tel, mais j’ai dédicacé une vingtaine de livres, donc je trouvais que ça comptait ;) Hein !

05 novembre – Petits nageurs

Mon amie et artiste Janou-Eve Leguerrier profite souvent des moments de natation de son fils pour pratiquer son dessin d’observation. Ça fait des dessins magnifiques, qu’elle partage parfois sur son compte instagram. (Janou-Eve, tu n’as plus le choix de les partager, maintenant hihi)


Tout ça pour dire que ça m’a donné envie d’essayer aussi, pendant le cours de natation de mes enfants !
Mais CIBOIRE, ça bouge donc ben vite, des enfants, dans une piscine.

(et en plus, j’ai gâché les dessins en rajoutant de la couleur, après coup. Ça fait perdre la lisibilité de la ligne, je trouve. C’est surtout le bleu qui me dérange.)

Matériel utilisé :
– Mon crayon à dessin d’observation préféré, le pilot G-TEC-C4, que j’ai parlé la semaine passée. (et super facile à trouver chez les papeteries, même en région)
– Des feutres-pinceaux, donc un bleu beaucoup trop foncé à mon goût :P
(Je crois que j’ai utilisé un autre outil, pour le bleu de l’eau, mais je suis pas sûre si c’est un crayon de cire crayola twistable, une craie Neo Color de Caran d’aches ou un Stick-paint Tempera)

05 novembre – Chapeau

Le soir, je suis ben fatiguée et découragée d’avoir mon dessin du jour à faire.
(parce que j’ai complètement oublié que j’ai DÉJÀ fait mon dessin à la piscine plus tôt)


Y’a un chapeau, qui traîne à terre.

J’y vais en 3 couleurs, en botchant, pour aller plus vite et me débarrasser de la « tâche ».
(et je rajoute un p’tit lapin, en arrière, qui fit pas pantoute, finalement, mais bon, le dessin est faite. C’est pas obligé d’être beau. Et encore moins parfait.)

Je pense que le matériel utilisé était un stick-paint tempera (bâtonnet peinture) mauve, une craie Neo color de Caran d’aches Ocre et un feutre-pinceau brun.

Et bon, vous commencez à me connaître, c’est toujours dans les moments de botchage que je fini par me laisser prendre au jeu et avoir du plaisir. ET À NE PLUS ÊTRE CAPABLE D’ARRÊTER.

05 novembre – Palettes et dinosaure

À côté du magnifique dinosaure dessiné par mon garçon Louis, je test des couleurs ensemble, pour le fun, pour trouver des nouvelles combinaisons.
(Même si je fini pareil par toujours aller dans les mêmes couleurs)

J’aime bien ces 2 palettes/combinaisons de couleurs

05 novembre – Bleus

Et là, comme souvent, j’arrive PAS À ARRÊTER.
Je veux mettre de la couleur, sur du papier.
Toujours PLUUUS de couleurs.
Je mets tous les bleus qui sont dans la maison.

TOUS LES BLEUS.

Tous les bleus de mes feutres,
tous les bleus de mes pastels gras,
tous les bleus de mes craies NeoColor,
tous les bleus de mes bâtonnets-peinture tempera,
tous les bleus de mes Silky crayons,
tous les bleus de mes crayola twistable.
(Y’a juste les pastels secs (trop salissants) et les crayons de bois (trop mal aux mains) qui ont été épargnés)

C’est beeeaaauuu les différents bleus.
(et il faisait pas très clair, finalement, y’a beaucoup de verts qui ont réussis à se faufiler dans ma palette de bleu sans que je le réalise. Je ne testais pas les couleurs, avant de les appliquer, non plus. Donc parfois, y’a des surprises)


Au risque de me répéter, j’pense que c’est ça que j’aime le plus faire, juste mettre des couleurs sur du papier. Sans but.
J’aime ça faire des livres et des beaux dessins. Mais c’est quand même fait (beaucoup) dans la souffrance. Souffrance mentale. C’est dur, faire des livres. Et c’est loooong. (J’aime ça pareil, hein)

Juste voir des couleurs apparaître, comme ça, et m’émerveiller sur la beauté de chaque couleur qui jaillit, ça me rends vraiment très heureuse.
Et même un peu gaga.

Tellement, qu’après, j’ai rajouté du bleu, sur mes dessins de natation et là, j’ai pas aimé ça.
Faque j’ai décidé de me coucher. C’est toujours une bonne décision, le soir, de se coucher.

06 novembre – Dehors, novembre

J’ai fait la route jusqu’à Gaspé, pour un rendez-vous chez le physio. C’est une heure de voiture de chez nous.
Sur la route, je trouve la nature tellement belle.
Sèche, fannée, en hibernation, à la fin de son cycle.

J’ai beaucoup observé, en conduisant.
Les rouges framboises des cornouillers (artre rouge), les jaune-orangé fluos des aiguilles de mélèzes, en contraste avec le tron brun-gris foncé, les petites boules blanches des immortelles, qui se détachent, en négatif, des conifères foncés.
Les restant d’ombellifères de toutes les teintes de beige, brun et bourgogne, le duvet beige pâle, du pollen des épilobes, encore accrochés aux tiges.

Les couleurs de novembre sont magnifiques, finalement.
Beaucoup plus de teintes que le gris qu’on a tendance à ressentir et à t oujours verbaliser.


En arrivant à mon rendez-vous, je m’empresse d’essayer de dessiner ce que j’ai vu, avec mes craies NeoColor de caran d’aches. (ça tombe bien, il y a du retard, donc j’ai un 10 minutes)

Mais heu ouin bof.
C’est vraiment moins beau que ce que j’avais en tête. hahah
C’est dur, retranscrire sur papier ce qu’on a de si clair et si beau, dans notre tête.
Au moins, j’ai essayé ;)
Et j’imagine qu’à force de pratiquer, je vais y arriver.
(Va peut-être falloir que j’aille le faire en observation directe, aussi. Mais c’est pas mal froid pour les doigts, présentement)
Travailler avec des pastels secs seraient aussi une bonne option, pour pouvoir travailler de foncé vers pâle, comme ce que je vois, sur le bord des routes.
Le dessin, finalement, c’est 99% dans la tête et 1% sur le papier.
(ou peut-être que je devrais sortir un peu plus de ma tête ? haha)

06 novembre – Jaune

Pour le dessin du jour (parce qu’il semblerait que j’ai ENCORE oublié que j’avais DÉJÀ fait mon dessin du jour chez le physio), j’ai envie de refaire l’exercice de la veille.
Mais cette fois-ci AVEC DU JAUNE.
(insérer ici rire machiavélique qui sonne un peu timbré)

J’ai fait la même technique que les bleus, j’ai utilisé tout mon matériel (sauf quelques exceptions) et tout ce qui ressemblait à du jaune!
(Je vous laisse relire en haut, si vous vous rappelez pas)

PIS J’TROUVE ÇA TELLEMENT BEAU.

Ça me donne envie de travailler comme ça, dans mon projet de livre.
Plutôt que développer une palette, pour le livre, j’pense que chaque scène pourrait avoir sa couleur et ses déclinaisons.
(à voir si c’est vraiment ce que je ferai concrètement, mais ça mijote dans ma tête)

Remarquez ici que les verts ont encore une fois réussis à se faufiler en maîtres.
Je crois qu’ils ont hâte d’avoir leur page.

Et quand je vois pleiiiiin de jaune, comme ça.
J’ai envie de crier : SOLEIL !

(ceux qui ont lu souvent à haute voix le livre « Clovis a peur des nuages » vont comprendre)

07 novembre – Résidence

Je suis arrivée en résidence de création !
Je serai dans l’une des maisons de l’auberge festive le Sea Shack (merci !!), pour les 2 prochaines semaines. Je m’isole pour plonger dans l’écriture et les croquis de mon nouveau livre, À l‘Enverre.
(Je vous reparle plus longuement du projet plus tard, mais en attendant, tu peux aller faire un tour sur la page du projet, pour en savoir plus)
(et si tu es curieux de savoir pourquoi j’ai besoin de m’isoler pour créer, j’en parle ici, dans une capsule de La Fabrique Culturelle)

Donc après 3-4h de conduite à encore observer la magnificence incroyable des végétaux et des arbres de bord de route de novembre. Et ayant encore le goût amer de mon dessin pas à la hauteur de la veille, je réessaie.
Aussi parce qu’en installant mon matériel, j’ai vu mes crayons pastels.
J’ai envie de les ressayer un peu, pour peut-être renouer avec?
(Car j’ai pas encore vraiment trouvé comment les utiliser et aimer ça)

Je suis plus en mode gossage de couleurs sur le papier, mais en même temps, j’ai un peu en tête ce que j’ai vu sur la route. (Mais en restant en gossage de couleurs, ça me protège plus de la déception et je me sens plus courageuse pour me lancer).

J’essaie des affaires.
Au début, j’pensais pas vous montrer le dessin, car je l’aime pas vraiment. (l’autre de la végétation non plus, j’pensais pas le montrer)


Peut-être parce que j’ai TROP en tête ce que j’aimerais que ça soit.

Mais en même temps, j’trouve ça important de montrer aussi les déceptions, les études et les essais. Je crois pas qu’il existe des artistes qui font juste du beau comme ce qu’on voit sur instagram. Ils font sûrement des centaines de dessins pas beaux aussi :P

J’aime bien cette partie-là, par exemple (mais bon, c’est plus facile à faire qu’une superposition de pleins de couleurs)

Exercice CRÉATIF de la semaine

Teintes de couleur

Exercice hyper simple, on va juste remplir une page de couleur, qui sont dans la même famille :)

Ça ressemble un peu à l’exercice des lignes de la semaine passée, mais sans faire de lignes et sans couleurs complémentaire.
Et c’est EXACTEMENT ce que j’ai fait avec les bleus et les jaunes, cette semaine.

C’est pour amadouer les couleurs, apprécier les différentes teintes de couleurs et RELAXER.


Étape 1 : Sors ton matériel

Tu vas avoir besoin de :
– Papier ou carnet
– TOUT ce que tu as pour faire des couleurs (crayons de bois, crayons de cire, crayons feutres, craies, pastels secs et/ou gras, crayons-gels, surligneurs, tu peux aussi prendre le peinture, gouache, aquarelle, si tu as envie)

Étape 2 : Choisi ta couleur

De mon côté, j’ai choisi le brun, mais tu choisis la couleur que tu veux :)

Isole de ton matériel TOUT ce qui se rapproche de ta couleur, tout ce qui est proche.
Par exemple, pour le brun, j’ai sorti tous les bruns, mais aussi les bourgogne, mauves, beiges et jaune-ocre que je trouvais proches du brun.

Range le reste du matériel (les autres couleurs).

(Tu peux retourner voir des exemples de jaunes et de bleus plus haut, si ça t’aide et que tu veux aller dans ces teintes. Tu peux aussi aller voir les teintes de bleu-mauve de l’exercice de la semaine passée)

Étape 3 : Amuses-toi

Fais une tache, ou un rond ou ce que tu veux de chacune des teintes de ta couleur et remplis ta page comme ça.


Tu peux aussi t’amuser à écrire grossièrement le nom de la couleur à côté, comme j’ai fait dans mon carnet pour le brun, mais aussi pour le bleu et le jaune.

D’ailleurs, après avoir aperçu ces pages, ma fille a eu envie de faire la même chose, aussi, mais avec notre nouveau kit de pastels à l’huile. C’est trop mignon, je le rajoute ici :

Étape 4 : Pousse plus loin (facultatif)

Si t’es motivé(e), ensuite, tu peux faire un dessin, en n’utilisant que les teintes de couleurs utilisées dans l’exercice.
(faire une scène imaginaire, pleins de personnages, habillés différemment ou du dessin d’observation, mais obliger les couleurs de l’exercice, pas le droit d’en utiliser d’autres)
Je ne l’ai pas encore fait, mais je projette de faire des tests avec cette méthode, cette semaine.

Vous aimez les exercices créatifs de la semaine ? Je vous invite à faire les autres aussi :)
Voici les liens directs vers tous les exercices :

Presqu’exercices créatifs

(Avec des pistes à explorer, mais sans pas-à-pas avec photos)

Chaud et froid

Par taches

3 couleurs

À l’aveugle

Main dominante-non-dominante

Explorer l’observation

Oiseaux

Ronds

Dessin en 3 temps

Fleurs

Lignes

Teintes de couleurs

Personnage
rigolo

Avec un documentaire

Dessin d’observation prise 2

Sapin de Noël

Prochain exercice à venir bientôt. :)

3 thoughts on “Bonhommes de neige, expo de toutous et de la couleur, beaucoup de couleurs.”

  1. Pierre
     · 

    Salut Orbie,

    Je prends toujours le temps de tout lire ce que tu partages dans ton blog. Depuis que je fais ça (un bout quand même…) je dessine chaque jour ou presque. Si je ne dessine pas je pratique mon coloriage à l’aquarelle.

    Contrairement à ce que tu fais, tu explores, j’ai sélectionné des matériaux et je fais avec. Quelques variétés de papier aquarelle, une bonne marque d’aquarelle en tube, de bons pinceaux en quantité limitée et un crayon pousse mine 0,7mm mine 2H. Effaces de toutes les grosseurs, une boite de 120 polychromos pour le fun et de l’encre pour les plumes (j’ai enfin des plumes japonaise G qui dessinent mieux que moi. :-D

    Bon, j’ai voulu vivre ce que tu vis quand mes enfants étaient âgés de moins de 7-8 ans mais, la vie de famille tu sais ce que c’est. J’avais construit un petit local de dessin au sous sol pour « m’isoler » mais cela n’a pas fonctionné. Je te seconde tout à fait dans tes démarches de retraites créatives. C’est une excellente idée-initiative. Plonge dans ton travail gardes le focus autant que possible et amuses toi.

    @+

  2. orbie
     · 

    Merci Pierre de tes commentaires et de me lire :)
    Ça me fait tellement, mais tellement plaisir de lire que mon blog réussis à te faire retoucher au dessin.
    Juste pour ça, ça vaut la peine que je le continue !!

    Concernant les expérimentations, je suis quelqu’un de très dissipée et qui va dans toutes les directions. Ça rends le tout un peu difficile à rassembler et ça mets pas mal de chaos dans ma vie et ma tête. Je pense que c’est pour ces raisons que j’ai du mal à m’en tenir à des outils habituels.
    (en même temps, dans mes livres, je reviens presque toujours aux mêmes outils, que je connais bien, qui sont faciles, rapides et qui ont fait leurs preuves)
    J’avais peut-être besoin de sortir de ça, avec mon sketchbook ?
    Tout ça pour dire, ne te compare pas :)
    Il n’y a RIEN de mal à ne pas faire d’expérimentations de matériels. L’important, c’est de créer et d’avoir du plaisir à le faire :)
    Et quand on a trouvé le matériel qui nous convient, c’est simple ensuite de juste les utiliser et se laisser aller.
    Ça ne paraît pas tant dans mes carnets, mais je suis une GRANDE fan du pousse-mine aussi ! :P
    Mon dernier livre, le tiroir des bas tout seuls, a été « encré »au pousse-mine 0,5 ou 0,7mm, mais du 2HB, j’aime quand c’est foncé :)

    Merci encore pour tes commentaires, c’est toujours très plaisant de te lire

  3. Pierre
     · 

    Aaargh, j’ai perdu trois articles sur mon blog en faisant une mauvaise manip. J’ai tout recommencé mais là j’ai 5 articles. :-D

    J’espère que ton séjour de création continue d’aller bien.
    Lâches pas, j’adore ton travail et les personnages que tu vas partager avec nous autres vont être super cool.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

This site is protected by wp-copyrightpro.com